top of page

Qu’est-ce que la méditation d’autocompassion en pleine conscience ?


La méditation d’autocompassion en pleine conscience nous apprend à nous aimer.


La méditation d'autocompassion en pleine conscience est une pratique qui combine des éléments de la pleine conscience avec un accent particulier sur la compassion envers soi-même. Elle vise à cultiver la bienveillance et un amour authentique envers soi-même, en reconnaissant et en acceptant ses pensées, ses émotions et ses expériences personnelles, quelles qu'elles soient, sans jugement ni critique.


Cette approche Mindful Self-Compassion MSC (littéralement en français, l'autocompassion en pleine conscience), développée par Kristin Neff et Christopher Germer depuis 2010, nous enseigne comment nous choisir et répondre à nos réels besoins. Kristin Neff est une psychologue et une chercheuse renommée dans le domaine de l'autocompassion, tandis que Christopher Germer est également un psychologue clinicien qui s'est concentré sur l'application de l'autocompassion dans le domaine de la psychothérapie.


Qu’est-ce que l’autocompassion


L'autocompassion est un concept psychologique qui repose sur l'idée de prendre soin de soi-même avec la même gentillesse, la même bienveillance et la même compréhension que nous le ferions pour un ami proche lors de moments de difficulté ou de souffrance. Cela implique de reconnaître et d'accepter ses propres difficultés, ses faiblesses et ses erreurs sans jugement, tout en cultivant l'amour envers soi-même.


Changer pour le meilleur en soi


Changer pour le meilleur en soi est un processus continu, et il n'y a pas de modèle universel. Chacun a des objectifs et des priorités différents. L'essentiel est de poursuivre la route des changements qui vous permettent de vous épanouir, de mieux comprendre qui vous êtes et de vivre une vie plus alignée avec vos aspirations personnelles.


L’expérience de transformation : de l’inquiétude à la quiétude


Et la méditation d’autocompassion en pleine conscience peut vous aider à effectuer cette transformation de l’inquiétude à la quiétude. En méditant, vous vous créez un espace de sécurité affective dans un moment de recueillement choisi, pour vous reposer, respirer profondément et vous déposer avec un sentiment de gratitude envers vous-même.


Respirer


La respiration est une clé pour se relier à toutes nos sensations, nos émotions et nos images intérieures. Ainsi, avec une respiration affectueuse envers soi-même, on se nourrit de quiétude à l’inspiration et on laisse aller l’inquiétude à l’expiration.


‘’Les trois composantes de la méditation d’autocompassion sont : l’amour (la bienveillance envers soi), la connexion (l’humanité commune) et la présence (la pleine conscience). Lorsque nous sommes dans l’état d’esprit d’une présence aimante et connectée, notre relation à nous-mêmes, aux autres et au monde se transforme’’*.



* Référence : Mon cahier d’autocompassion en pleine conscience, de Kristin Neff et Christopher Germer, De Boeck Supérieur S.A., 2020.


Françoise Billette

Psychologue


Comments


Posts Récents
bottom of page